In mémoriam

La F.P.O. endeuillée par le décès de son Président-fondateur.

Léopold THOMAS nous a quittés le 11 août 2016 dans sa septante-sixième année.

Ardennais de souche, né à Halleux, entité de La-Roche-en-Ardenne, il arpentait régulièrement les vastes forêts qui l’entouraient et contemplait avec admiration tout ce que la nature lui dévoilait.

Il adorait également découvrir la région au travers des nombreux ouvrages qu’il collectionnait.

Outre la lecture, la chasse à l’affût et la pêche comptaient beaucoup parmi ses passions.

La pêche qu’il préférait, était, sans conteste, celle qu’il pratiquait dans les ruisseaux et, en particulier, la traque de la truite dans celui du Bronze à La Roche-en-Ardenne.

C’est d’ailleurs pour défendre ce ruisseau, qu’il rejoignit, en 1988, la société de pêche «  L’Arc en ciel  » de Vecmont, où il officia de nombreuses années en tant que Secrétaire-trésorier.

Début des années 2000, il devint Administrateur au «GSPOBL» (Groupement des Sociétés de Pêche de l’Ourthe Banale Luxembourgeoise». En 2004, sous son initiative, les sociétés de pêches de la commune de La Roche-en-Ardenne («La Fario Mabogeoise», «L’Arc en ciel» et «La Truite de La Roche») fusionnèrent pour créer  l’actuelle société «Ourthe & Bronze», où il fut actif comme Secrétaire jusqu’en 2013.

Homme de caractère, il accepta également en 2006 le mandat de Président au «  GSPOBL  », où, pendant 6 ans, il défendit, avec détermination, les intérêts des sociétés membres. Enfin, en 2011, il collabora à la création de la Fédération unique du sous-bassin hydrographique de l’Ourthe, notre Fédération, et en devint le premier Président.

C’était toujours avec une grande fierté, qu’il présentait, aux assemblées annuelles du «  GSPOBL  », les excellents résultats  de la production de truitelles fario à l’étang de Vecmont, étang qu’il avait créé avec sa société, plus de vingt ans auparavant.

Léopold s’investissait sans compter au sein des structures halieutiques, y partageait ses valeurs et inspirait l’écoute et le respect des hommes qu’il côtoyait.

Nous nous souviendrons encore longtemps de sa générosité dans l’engagement et des valeurs qu’il nous a transmises.

A son épouse Alberte, qui l’épaulait lors de différentes manifestations, à sa famille et à ses proches, nous présentons nos sincères condoléances.

Thierry PONCIN